« De quoi peut rêver un être aveugle ? »

Actualités

« De quoi peut rêver une personne aveugle de naissance vu qu’elle n’a aucun repère à l’origine (ni couleur, ni forme…) ? »

Question posée par un élève d’un collège bascophone situé à Ciboure (64) dans le cadre du Téléthon 2020
Personne endormie, assise, les bras croisés, la tête entre les bras. Image en noir et blanc. Fond ciel étoilé, moucheté traversé par un poisson volant.

« La question n’est pas aussi facile que cela »

Docteur Davide DASSIO, ophtalmologue

Tout le monde rêve et les rêves ne sont pas que des formes et des couleurs. D’ailleurs l’aveugle a bien l’expérience des formes, aperçues et connues par le toucher, l’odorat des odeurs et des parfums, la sensation de la chaleur et du froid, autres sensations complexes et sentiments.

Les rêves sont créés par notre cerveau pendant le sommeil depuis la naissance et ne sont pas du tout liés à la perception ; c’est à dire : pas besoin de vue pour voir dans les rêves, pas besoin d’audition pour entendre, pas besoin d’odorat non plus, etc.

On sait également que les aveugles ont des rêves vifs que leur connaissance du monde est liée à tous les autres sens (toucher, goût, odorat et audition).

Mais difficile de répondre sur la couleur car, de ma connaissance, on ne sait même pas si on rêve réellement en couleur.

Enfant avec casque de cosmonaute, les yeux fermés. Le casque est branché à un livre. Le fond est étoilé. L'image en noir et blanc.

« Un aveugle de naissance est capable de dessiner une voiture perçue en rêve, alors qu’il ne l’a jamais vue. »

Liliana ALVES SILVA, psychologue spécialisée en neuropsychologie

Il y a encore quelques années, on pensait que n’apparaissaient en songe que des images et des sensations au préalable perçues pendant l’éveil, et stockées dans notre mémoire. Mais aujourd’hui, on sait que le phénomène est en réalité bien plus complexe : les rêves sont faits à la fois de ce que nous percevons et ressentons, et de la façon dont nous nous représentons mentalement le monde. Jusqu’à dépasser l’imagination.

C’est ce qui arrive aux aveugles. Par exemple, un aveugle de naissance est capable de dessiner une voiture perçue en rêve, alors qu’il ne l’a jamais vue. 

Les songes des aveugles de naissance sont composés d’éléments auditifs et sensoriels, incluant le déplacement et l’équilibre, et d’odeurs. Leurs sens proprioceptifs comme le toucher, le goût et l’odorat ainsi que l’ouïe sont plus performants que ceux des voyants. Leurs rêves mettent donc en scène des composantes qui leur permettent de comprendre le monde.

Conclusion

Ce dont nous rêvons reste un mystère qui alimente non seulement notre quotidien mais également vivement les recherches. Elle reste complexe même pour les « voyants ».

La perception sensorielle ne serait pas l’unique source d’inspiration mais les représentations mentales du monde plus globalement. C’est un vaste sujet qui laisse place à encore des années de recherches.

La question est d’autant plus complexe pour nos publics vivant des handicaps multiples : déficiences sensorielles, polyhandicap, troubles du neurodéveloppement… Quelle réalité, quelle représentation du monde ont-ils et comment se traduisent-elles pendant leur sommeil ?



? Pour aller plus loin nous vous conseillons ces ressources ?

top
Aller au contenu principal